Bien des gestes peuvent contribuer à la propreté des lieux que nous partageons... Voici quelques réflexes à adopter et à appliquer tout au long de l'année

 

 

Les gestes propreté

  • Mégots de cigarettes, chewing-gums : déchets et fléaux de nos trottoirs.
    Les mettre dans les poubelles, c’est un devoir !
  • Déposer des bouteilles dans les bulles à verres, c’est super. Reprendre ses caisses en carton et sacs en plastique, c’est logique !
  • Les poubelles publiques ne sont pas destinées aux déchets ménagers. Pour les évacuer, j’utilise le service approprié.
  • Brûler les déchets ? Jamais ! C’est interdit et pour la santé, c’est très mauvais.
  • Des étrons qui collent aux talons, non ! Des sacs existent pour ramasser les «crottes» de son chien.
  • Se promener et pique-niquer en forêt ? Bonne idée, mais en repartant avec nos déchets.
  • Garder dans sa voiture ou son camion, canettes, bouteilles en plastique ou paquets de frites et les mettre dans une poubelle une fois rentré, on peut tous y arriver.
  • Pendant les vacances, veillons à respecter le cadre de vie des habitants, comme chez nous.
  • Dans la cour de récré, pas de papiers ! Les enfants aussi peuvent participer.
  • Mon quartier, je le respecte. Je ne sors ma poubelle que le jour de la collecte.
  • Les poubelles publiques sont là pour vos petits papiers. Ne les jetez pas à côté !
  • Ne pas jeter son gobelet par terre au bal, quoi de plus normal !

 

Remorque bâchée, nature préservée !

Conduire ses déchets au parc à conteneurs avec une remorque n’est pas sans risques ...
S’ils sont mal arrimés, les déchets peuvent s’envoler dans la nature et salir l’environnement.
Vous l’avez compris, ne fleurissons pas les bords de route avec nos ordures !

Au niveau de la sécurité routière, des déchets qui s’envolent sont aussi un danger sérieux pour les autres usagers.

En tant qu’intercommunale en charge de la gestion de vos déchets, l’AIVE impose notamment à ses collecteurs de bâcher leurs camions lorsqu’ils récupèrent les matières dans les parcs à conteneurs.

Faites de même ! Pour lutter contre l’envol des déchets et autres objets transportés :

bâchez votre remorque pour venir au parc à conteneurs, vous éviterez que des déchets s’envolent et salissent les routes ;
encouragez vos connaissances à faire de même.

Une remorque bien bâchée, c’est tout bénéfice pour la nature et la sécurité !

 

"Les déchets dans la nature, c'est contre ma nature !"

Une animation de sensibilisation à la lutte contre les incivilités environnementales.

Dans le cadre de la campagne « Pure Province », le réseau de conseillers en environnement du Secteur Valorisation et Propreté de l’AIVE a imaginé une animation éducative à destination des élèves de 4e, 5e et 6e années du primaire. Cette animation dure une demi-journée et peut accueillir jusqu'à 30 élèves en même temps. Elle a été construite sur base du schéma préconisé par l’Unesco pour l'« Education relative à l’Environnement ».

  • Phase d’implication émotionnelle
    Grâce à un jeu de rôles, les participants réalisent qu’ils sont des « pollueurs potentiels » ! Les élèves doivent se débarrasser des déchets produits par leurs achats. Comme dans la vraie vie, ils ont le choix entre payer pour qu’on valorise ces déchets (recyclage aux parcs à conteneurs, etc.) ou les jeter dans la nature, malgré le risque d’amende ! Le jeu apparaît d’abord comme un simple « gendarmes et voleurs ». Petit à petit, comme dans la vraie vie, tous subissent les conséquences des comportements inciviques. Taxes, pénuries, épidémies, nettoyage… Jeter ses déchets dans la nature, ça coûte cher à tous !
  • Phase d’acquisition de connaissances (Savoirs) et d’état d’esprit (Savoir-être)
    Les élèves débattent d’affirmations sur le problème des déchets dans la nature, ses causes et ses solutions.
  • Phase d’acquisition de compétences
    Forts des émotions ressenties durant le jeu et des idées suscitées par le débat, les élèves imaginent des solutions qui règlent les problèmes rencontrés dans la situation de départ. Propositions d’actions, argumentations et choix.
  • Phase d’engagement, de participation et d’action
    Après le départ de l’animateur, les participants et l’enseignant choisiront parmi leurs propositions une action concrète qu’ils réaliseront avec leur classe durant l’année scolaire et dont ils enverront un compte-rendu accompagné de photos. (C’est une condition indispensable pour pouvoir bénéficier de l’animation et surtout pour éviter que cette animation se limite à un simple discours moralisateur en plus).

Infos supplémentaires et réservation sur : http://www.idelux-aive.be/fr/pour-les-jeunes.html?IDC=2656